50 ateliers ont été testés avec des résultats négatifs, dont 40 en zone de protection (la moitié dans le 74) et 10 en zone de surveillance.
Aucun autre élevage n'a été détecté infecté BTV-4, à l'exception des deux foyers mis sous APDI.
Par ailleurs, la campagne de vaccination obligatoire en zone de protection devrait démarrer d'ici cette fin de semaine.

ZR FR BTV8 et 4 171117


Instruction BTV-4 – 3ème mise à jour :

Les conditions de sortie des chevreaux et des agneaux sont identiques à celles des veux de moins de 70 jours. Sachant que ces conditions ne sont applicables en pratique pour les petits ruminants, nous sommes activement en train de chercher des solutions pour engraisser les jeunes au sein de leur zone réglementée. Pour les chevreaux, des ateliers d’engraissement situés en Isère et en Saône et Loire permettent de gérer les chevreaux de la Zone de Surveillance (ZS). Pour la Zone de Protection (ZP), nous sommes encore à la recherche d’une solution et vous tiendrons informés au plus vite.

Les animaux rassemblés en Zone Indemne (ZI) pour un départ Espagne et qui finalement ne partiraient pas devront être abattus.

Les doses de vaccins achetées par l’Etat sont strictement réservées à la vaccination des animaux des élevages de la ZP, avec une priorité pour les animaux des élevages du Périmètre Interdit (PI), du département 74, puis des animaux reproducteurs (Centre d'Insémination notamment). Les vétérinaires tamponnent les passeports des animaux vaccinés dès chaque injection de primo-vaccination réalisée.

La vaccination concomitante BTV8 et BTV4 est possible avec deux points d’injection différents (l’instruction précise la compatibilité pour les vaccins Mérial, nous avons interrogé la DGAl sur une compatibilité Mérial / CZV et sommes en attente de leur retour).

  • Il nous paraît pertinent de recommander aux éleveurs qui doivent vacciner contre le BTV4, de demander à leur vétérinaire une vaccination concomitante BTV8 ; il reste des doses gratuites de vaccin BTV8 !

Surveillance ZSI (message de la DGAl):

Suite à l’avis du CNOPSAV santé animale du 12 octobre 2017, il a été établi que tous les départements éligibles et qui le souhaitent pourront mettre en place une surveillance ZSI, après validation en CROPSAV, et en particulier les départements bénéficiant déjà d'un historique de 2 ans de surveillance ZSI. Cette surveillance a pour but de déterminer des périodes saisonnièrement indemnes de Culicoides vecteurs, dans l'objectif de bénéficier de dérogations à l'interdiction de sortie des zones réglementées, conformément à l’Annexe I du règlement CE/1266/2007.
Le protocole détaillé du dispositif de surveillance programmée pendant la phase d'inactivité vectorielle pour la reconnaissance de ZSI est décrit dans l’instruction DGAL/SDSPA 2017-728 du 7 septembre 2017. Le principe repose sur une surveillance entomologique, renforcée de novembre 2017 à mai 2018, permettant de déterminer les périodes d’inactivité vectorielle, couplée à une surveillance de la circulation virale visant à la déclaration de départements de la zone réglementée en zone saisonnièrement indemne (ZSI). Par ailleurs, il convient de souligner que les conditions aux échanges peuvent être allégées après trois ans de données de surveillance dans un département, permettant de stabiliser ces zones ZSI après validation des données historiques auprès de la Commission européenne.


Les départements exclus de cette surveillance sont les départements figurant en rose sur la carte ci-dessous :
- les départements en ZR - BTV8 et pour lesquels la période d'inactivité vectorielle n'est pas compatible avec la durée de reconnaissance d'une Zone Saisonnièrement Indemne. En effet, pour rappel, les délais incompressibles de reconnaissance d'une ZSI sont de 5 semaines : 2 semaines de surveillance vectorielle permettant de s'assurer de l'inactivité, et deux séries de prélèvements espacées de 21 jours sur les cheptels sentinelles.
- les départements situés en ZP-BTV4 du fait de la vaccination obligatoire FCO-BTV4 en cours qui viendra interférer avec les résultats de la surveillance de circulation virale.

Les départements éligibles à cette surveillance sont donc les autres départements, et en particulier :
- les départements en ZR - BTV8 et pour lesquels la période d'inactivité vectorielle est compatible avec la durée de reconnaissance d'une ZSI. Cette surveillance ZSI est particulièrement importante à poursuivre dans les départements bénéficiant déjà de deux années d’historique : il s’agit des départements du 49, 37, 41, 28, 51, 10 (cf carte ci-dessous, départements hachurés en vert).
- les départements en ZS-BTV4.

 CARTE SURVEILLANCE FCO 24112017