Bilan saison 2015/2016 et poursuite de la surveillance 2016/2017

Le Conseil d’Administration de G.D.S. France, réuni le 26 octobre 2016, s’est prononcé favorablement sur la poursuite de la surveillance du S.B.V. congénital pour la saison 2016/2017, selon les mêmes modalités que pour la saison 2015/2016.

Vous trouverez le document technique précisant les objectifs et les modalités organisationnelles de cette surveillance sur le site Internet de la Plateforme E.S.A. à l’adresse suivante : http://www.plateforme-esa.fr/sites/default/files/documents/Surveillance%20SBV%20cong%C3%A9nital_Document%20Technique_2016-2017_VF.pdf

Pour mémoire, depuis la saison 2015/2016, le dispositif de surveillance s’appuie sur un réseau de vétérinaires sentinelles, à raison d’un vétérinaire volontaire pour chacune des 22 (anciennes) régions de France métropolitaine. C’est la S.N.G.T.V. qui est chargée de recruter les vétérinaires dans chacune des (anciennes) régions.

Ce dispositif de surveillance a pour objectif d’identifier une augmentation massive de la survenue de cas cliniques sur le territoire.

Au cours de la saison 2015/2016, treize foyers cliniques de S.B.V. congénital ont été identifiés par les vétérinaires sentinelles dans sept (anciennes) régions : Aquitaine (1), Auvergne (1), Bretagne (3), Champagne-Ardenne (1), Corse (3), Limousin (3), et Nord-Pas-de-Calais (1). Ces résultats indiquent que le virus a continué de  circuler en France en 2015, probablement sur une grande partie du territoire métropolitain.

Le bilan complet des résultats de la surveillance 2015/2016 fera l’objet d’un article dans le prochain Bulletin Epidémiologique Santé animale-alimentation. Nous vous le communiquerons dès qu’il sera disponible.

Enfin, il est intéressant d’observer qu’une circulation du virus Schmallenberg a également été mise en évidence dans d’autres pays européens comme en Allemagne en 2014, et tout récemment en Belgique et aux Pays bas : http://www.promedmail.org/direct.php?id=20161023.4578989