Aides techniques du GDS

Aides financières

GDS et Conseil départemental

Protocole d’assainissement = Plan paratuberculose

Garantie de cheptel (cf. GARANTIES ELEVAGES)

Aides aux analyses

Aides aux analyses

 

MALADIE ET PLAN DE MAITRISE

La paratuberculose est une maladie chronique et contagieuse due à un germe de la même famille que le bacille tuberculeux appelé Mycobactérium paratuberculosis ou bacille de JOHNE. Vache atteinte de la paratuberculose

La maladie se traduit par une diarrhée chronique très aqueuse, d'abord intermittente, devenant permanente en quelques semaines et entraînant un amaigrissement inexorable du bovin.

L'état des animaux est tel, que la mort est l'issue obligatoire au bout de quelques mois d'évolution. Les traitements sont inefficaces.

Les bovins atteints cliniquement sont principalement âgés de 2 à 5 ans, les premiers signes apparaissant généralement après le 1er ou 2ème vêlage.

Le germe responsable est une bactérie à localisation digestive très résistante dans le milieu extérieur. Un animal malade peut excréter 4 à 40 milliards de germes par jour, mais un bovin peut être infecté et excréteur sans signes cliniques, et contaminer le milieu à raison de 4 à 40 millions de germes par jour.

Les veaux de moins d'un mois sont les plus réceptifs et se contaminent essentiellement par ingestion de matières fécales contaminées. Le diagnostic de laboratoire des animaux excréteurs non malades est délicat et coûteux (PCR sur les bovins de plus de 24 mois).

Cette maladie trop souvent abordée avec fatalisme génère des coûts importants dans un élevage :

  • Pertes directes : atteinte de vaches jeunes (1er, 2ème vêlage) qui finissent en non-valeur économique et réforme de leur descendance généralement contaminée.
  • Pertes indirectes : pertes de production laitière, diminution de la croissance du veau sous la mère, baisse de la fertilité.

Trois phases de la paratuberculose

 

PLAN D'ASSAINISSEMENT DE LA PARATUBERCULOSE

 

Plan d'assainissement de la paratuberculose